photo Site national ligne
Hebdomadaire Lutte Ouvrière ligne
mensuel ligne
audio-LO ligne
U.C.I. ligne
la fête ligne
Lutte Ouvrière n°2035 du 3 août 2007
Dans les entreprises

imprimante
La Poste - Paris 11 : Chasse aux arrêts-maladie et mauvaise foi criante

Depuis un mois à La Poste Paris 11, plusieurs postiers contractuels (en CDI) ont été convoqués par la direction qui les a menacés de licenciement, sous prétexte qu'ils prenaient trop facilement des arrêts-maladie. Et depuis, nous avons tous été avertis que désormais des contrôles à domicile seraient effectués dès le premier jour d'arrêt.

Selon La Poste, l'augmentation du nombre de congés-maladie serait due à des abus de la part des facteurs, et non à une surcharge de travail et aux ennuis de santé que celle-ci entraîne : problèmes de dos, problèmes de fatigue et autres. Soit dit en passant, chacun de ces contrôles confiés à une société de médecine privée coûte 99 euros, soit l'équivalent de deux journées de salaire pour un facteur.

Pour La Poste, il s'agit évidemment d'accentuer une pression qui fait que beaucoup de postiers hésitent d'ores et déjà à s'arrêter, même quand ils en ont besoin.

Alors dans le centre, beaucoup protestent contre les pressions. Au lieu de supprimer des emplois, La Poste ferait mieux d'embaucher de nouveaux facteurs. Cela allégerait la charge de travail et éviterait les arrêts-maladie qu'elle a le culot de nous reprocher aujourd'hui.

Correspondant LO


Lutte Ouvrière - BP 233 - 75865 PARIS CEDEX 18 - Tel : 01 48 10 86 20 - enveloppe contact - enveloppe webmaster