photo Site national ligne
Hebdomadaire Lutte Ouvrière ligne
mensuel ligne
audio-LO ligne
U.C.I. ligne
la fête ligne
Lutte Ouvrière n°2035 du 3 août 2007
Dans les entreprises

imprimante
L'Oréal condamné - Parce qu'il le mérite bien

Après que la société Garnier, filiale de L'Oréal, ainsi qu'Adecco ont été condamnés par la cour d'appel de Paris pour avoir subordonné une embauche à des critères « discriminatoires » qui spécifiaient que les animatrices devaient être âgées de 18 à 22 ans, de taille 38 à 42, et BBR c'est-à-dire « bleu blanc rouge », la direction s'est inquiétée des conséquences que cette décision pourrait entraîner sur les ventes de ses produits. Elle a donc envoyé à chaque salarié, par mail, une lettre du PDG, dans laquelle celui-ci se fend de longues phrases pour dire qu'il ne comprend pas cette injustice, et qu'à L'Oréal, la discrimination n'existe pas. La preuve en serait que les produits sont vendus à toutes les « ethnies ». Comme si cela avait un quelconque lien, avec ce qui est reproché à L'Oréal.

Deux jours plus tard, la direction a encore envoyé par mail un « manifeste » de « partenaires » témoignant tous de l'intégrité de L'Oréal. Cette liste imprimée a aussi été collée sur toutes les portes des bâtiments de l'entreprise. L'Oréal, qui a décidé de se pourvoir en cassation, craint visiblement une baisse des ventes du fait de la mauvaise publicité provoquée par le résultat de ce procès. Elle n'avait qu'à ne pas la provoquer.

Correspondant LO


Lutte Ouvrière - BP 233 - 75865 PARIS CEDEX 18 - Tel : 01 48 10 86 20 - enveloppe contact - enveloppe webmaster