photo Site national ligne
Hebdomadaire Lutte Ouvrière ligne
mensuel ligne
audio-LO ligne
U.C.I. ligne
la fête ligne
Lutte Ouvrière n°2189 du 16 juillet 2010
Divers

imprimante
Les militants de Lutte Ouvrière à votre rencontre

Cet été encore, les militants de Lutte Ouvrière sillonnent les routes du pays, faisant chaque jour étape dans des villes différentes pour discuter avec leurs habitants.

Le gouvernement fait payer aux travailleurs, aux chômeurs, aux retraités, la crise dans laquelle s'enfonce le système capitaliste et dont ils ne sont pas responsables. Ils le paient par le chômage qui ne cesse d'augmenter, par la baisse de leurs revenus et, maintenant, de certaines allocations qui aidaient un peu les plus démunis. Ils le paient par la dégradation des services publics, l'État étant le premier à créer du chômage. Moins de fonctionnaires, cela veut dire moins d'enseignants, moins d'infirmières, cela veut dire des services hospitaliers, des maternités, des bureaux de poste ou des gares qui ferment, etc. Et l'offensive contre les travailleurs se poursuit avec les attaques contre les retraites.

L'État s'est endetté pour voler au secours des grandes banques qui sont à l'origine de la crise, pour donner des milliards aux grosses entreprises et aux riches parasites, sous forme de subventions, de baisse des impôts ou des cotisations sociales. Il présente maintenant la note à ceux qui ne vivent que de leur travail, plongeant des milliers de famille dans la misère tandis que des villes, voire des régions entières, sont sinistrées.

Mais que les travailleurs s'usent à la tâche et que les plus pauvres courbent le dos pour permettre à la classe capitaliste d'accumuler encore plus de richesses n'est pas une fatalité. Pour l'instant, ce sont les possédants qui dictent leur loi, au travers de gouvernements tout à leur service. Mais les travailleurs ont pour eux le nombre, leur utilité sociale car, lorsqu'ils s'arrêtent, plus rien ne marche. Ils ont les moyens de se faire craindre et de faire payer la crise par ceux qui l'ont provoquée et ceux qui en tirent profit.

C'est de tout cela que les militants de Lutte Ouvrière souhaitent discuter avec vous.

Vous trouverez ci-dessous les villes où ils feront étape pendant la prochaine quinzaine.


audioVersion audio
Lutte Ouvrière - BP 233 - 75865 PARIS CEDEX 18 - Tel : 01 48 10 86 20 - enveloppe contact - enveloppe webmaster