Italie : retraites de misère

1 Août 2007

Pour ce qui est de la revalorisation des petites retraites, des semaines de discussions entre gouvernement et syndicats italiens ont abouti à décider... une augmentation de 33 euros par mois à partir de 2008. Encore faudra-t-il pour en bénéficier avoir un revenu de moins de 654 euros, une fois et demie le minimum de retraite, et avoir 64 ans révolus ; façon de dire aux retraités, comme c'est la mode, qu'en-deçà de cet âge ils n'ont qu'à travailler s'ils veulent gagner plus.

Mais face à cela se profile, dans les années qui viennent, une « révision » des coefficients servant au calcul du montant des retraites, dans le cadre d'une précédente réforme instaurée en 1995.

Suite à cette réforme, au lieu d'être calculées en proportion des salaires des dix dernières années, les retraites ont été calculées en fonction du total des cotisations versées par le salarié durant sa carrière. S'ajoutant à la dissociation de l'évolution des retraites et de celle du coût de la vie, cette modification du mode de calcul a abouti depuis dix ans à une baisse progressive du montant des retraites ; face à celle-ci les 33 euros d'augmentation sont une mauvaise plaisanterie.

A. F.