Suppression de postes de fonctionnaires : Vers une dégradation accrue du service public

1 Août 2007

Le gouvernement vient d'annoncer la suppression de 22 700 postes de fonctionnaires en 2008 : un départ à la retraite sur trois ne sera pas remplacé. Mais il paraît qu'il faudrait être content car, initialement, il était prévu de ne pas remplacer un départ sur deux !

Des fonctionnaires en moins, cela signifie moins de personnel à l'Education nationale, dans les hôpitaux, dans la fonction publique territoriale, c'est-à-dire moins de monde pour éduquer et encadrer les jeunes, soigner les malades ou entretenir les routes.

Les services publics vont se dégrader encore un peu plus, l'ensemble de la population en subira les conséquences, tout cela parce que le gouvernement a besoin d'argent pour financer les cadeaux fiscaux qu'il réserve aux plus riches.

Marianne LAMIRAL