Mévente des pêches : Ils risquent de s'en prendre une

1 Août 2007

Les pêches et nectarines se vendent mal. Alors, pendant les deux week-ends qui encadrent le 1er août, le gouvernement a autorisé les producteurs à les vendre directement aux consommateurs dans les super et hypermarchés. Du coup, les prix ont été divisés par trois. Belle démonstration du niveau auquel les grands circuits de distribution se sucrent aux dépens des consommateurs et des producteurs !

Mais pour le ministre de l'Agriculture, Michel Barnier, ce n'est pas le prix excessif des fruits qui provoque leur mévente. Non, c'est... le mauvais temps ! Transformé pour l'occasion en camelot avec une cagette de nectarines sous le bras, Barnier a déclaré à la télévision : « Malgré le mauvais temps, il faut consommer au moins cinq fruits et légumes par jour. »

Une pêche à chaque repas pour une famille de quatre personnes, c'est environ quatre euros par jour, 120 euros par mois... plus de 10 % d'un smic !

Sophie GARGAN